Lexique Médiéval de titres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lexique Médiéval de titres

Message  galf le 31/3/2014, 23:08

Affranchi. Ancien esclave qui a reçu la liberté, mais reste lié à son ancien maître, ou à celui qu'il a choisi, par le droit de patronage.
Alleutier : Personne possédant une terre en franchise de droits.
Altesse : Titre donné aux princes et aux princesses parents du souverain.
Antrustion : Guerrier domestique qui fait partie de la truste.
Archichancelier : Chef de la chancellerie royale carolingienne, sous les ordres de l'archichapelain.
Archichapelain : Chef de la chapelle royale carolingienne et principal conseiller ecclésiastique du roi.
Avoué :A l'époque carolingienne, homme  libre et laïc qui le représente en justice et exerce à sa place les fonctions judiciaires, militaires et fiscales qu'un ecclésiastique ne pouvait remplir. Au premier âge féodal, personnage généralement puissant qu'il est souvent difficile de rattacher à l'avoué carolingien. A l'époque féodale, l'avoué lève des coutumes sur les terres d'Église au nom de la « protection » qu'il accorde.
 
Bachelier : Jeune homme non marié; vassal ou serf n'ayant pas de terre; chevalier de rang modeste.
Baguenaud : Niais.
Baile :Agent seigneurial ou princier, ses attributions sont financières et judiciaires.
Bailli : Officier royal nommé et payé par le roi, révocable à son gré. I1 exerce tous les droits du roi dans son ressort et applique ses ordres.
Banneret : Vassal qui regroupe plusieurs hommes d'armes sous sa bannière. 
Baron :  Vassal ou seigneur important.
Bourgeois : Primitivement homme vivant du commerce dans une agglomération. Ensuite, homme qui réside dans une ville et possède en conséquence la liberté. Il jouit de privilèges tels que l'autonomie judiciaire et l'autonomie financière.
Bouteiller : Officier du palais chargé de l'approvisionnement. 
Brassier : Ouvrier agricole, qui loue ses bras. 
Bucellaire : Guerrier domestique nourri par son maître d'un pain de la meilleure qualité. Il devait servir ce maître avec fidélité.
Burgrave : Commandant d'un bourg dans le Saint Empire Romain Germanique.
 
Caouch : Huissier.
Cellérier : Ministérial s'occupant du cellier, puis économe d'un monastère.
Celtes : Peuple qui occupait une grande partie de l' Europe avant l'époque mérovingienne.
Centenier : Fonctionnaire dépendant du comte, qui administrait une centaine, division territoriale, et présidait le tribunal de la circonscription.
Chambellan : Officier domestique chargé de diriger la chambre du roi, de la reine ou d'un prince. Il est chargé notamment des audiences.
Chancelier : Chef du service des actes, des écritures et du sceau d'un seigneur, d'un roi, d'un établissement ecclésiastique.
Chancellerie : Secrétariat général du roi ou de l'empereur, dirigé par le chancelier. Les services de la chancellerie préparent la rédaction des diplômes. et des capitulaires. avant de les soumettre au souverain.
Chevalier : Celui qui a acquis la chevalerie par l'adoubement. C'est un noble ou gentilhomme d'un degré inférieur à celui de baron, un membre d'un ordre de chevalerie, dépendant ou fidèle d'un roi, d'une église ou d'un seigneur, auxquels il doit des services de nature surtout militaire. 
Colon : Le colon était un paysan libre, mais attaché de façon héréditaire à la terre qu'il cultivait.
Comte : Au Moyen Âge, fonctionnaire, révocable par le roi, chargé d'administrer des circonscriptions, puis titre héréditaire, qui devint honorifique au 15e siècle. Titre de noblesse entre ceux de marquis et de vicomte.
Comté  : Ressort du comte,  il n'a plus de limites fixes ensuite.
Condottiere : Chef de partisans ou de soldats mercenaires en Italie.
Connétable : Initialement chargé de l'entretien des chevaux, le connétable devient le conseiller militaire du roi ou du prince.
Consul : Magistrat municipal. 
Cracheur de feu : Saltimbanque qui met en bouche un dérivé du pétrole et le projette sur une mèche allumée en soufflant, produisant ainsi un jet de flammes spectaculaire.
 
Damoiseau : A l'origine, fils d'un dominus ; gentilhomme non ou non encore armé chevalier. 
Défenseur : Ancien fonctionnaire municipal du Bas-Empire chargé de défendre les intérêts soit de la plèbe urbaine, soit des paysans.
Dévot : personne pieuse, très attachée aux pratiques religieuses.
Domesticus : Intendant du domaine mérovingien, agent royal chargé d'administrer les domaines royaux.
Duc : Chef militaire, à l'époque mérovingienne, la fonction ducale est personnelle et militaire. Elle se territorialité par la suite.
Duché : Divisions du royaume correspondant à un groupe plus ou moins important de cités.
 
Echanson : Officier, qui sous l'autorité du grand échanson, était chargé de donner à boire au roi et à quelques grands personnages.
Echevin : Magistrat chargé d'administrer en corps une commune ou une ville dotée de franchises. Choisi par élection (des bourgeois de la ville), cooptation (des échevins sortis de charge) ou désigné.
Ecuyer :Titre fut porté par les jeunes nobles aspirant à la chevalerie, qui apprenaient le métier des armes auprès d'un chevalier qu'ils servaient et dont ils portaient l'écu.
Empereur : Chef suprême de certains Etats, qui détient tous les pouvoirs civils et militaires.
Esclave : Personne non libre, juridiquement sous la puissance absolue d'un maître.
 
Familia : Communauté d'hommes en relation de dépendance étroite, familière, domestique, avec une personne physique ou morale: seigneur, église, abbé, pape.
Fidèle : Qui a prêté serment de fidélité, pas forcément de vassalité.
Fornicateur : Dans le langage disciplinaire ecclésiastique, désigne celui qui pratique l'union sexuelle hors du mariage ou la dévie dans sa nature.
Fournier : Ouvrier qui mettait au four les pains à cuire ou la personne responsable d'un four à pain dans un village.
 
Goliard  : Etudiant ou un clerc vagant qui par provocation affichait une grande gaieté et un certain cynisme dans les propos. Les goliards dénoncent les abus de l'Eglise ou chantent l'amour en termes parfois fort osés.
Grands : Les principaux personnages de l'État (noblesse, seigneurs).
 
Huguenots : Surnom donné aux protestants calvinistes par les catholiques.
Héraut : Chef, cet officier des cours princières a des fonctions multiples. Assurant le rôle de maître des cérémonies, il porte les déclarations de guerre, signifie la paix, donne le signal des combats. 
Hobereau : Nom d'un petit faucon donné de façon péjorative au petit gentilhomme campagnard.
Homme : Paysan (libre ou non) soumis à la seigneurie banale et justicière.
Homme propre ou Homme de corps : Dépendant non libre, lié par sa personne à son seigneur; serf.
Hôte : Fonctionnaire romain puis soldat barbare logé chez l'habitant. Dans ce dernier cas, l'hôte est permanent. Tenancier de statut personnel libre, dont la tenure est de dimension généralement modeste. Paysan venu défricher la terre d'un seigneur.
Huguenot : Surnom donné aux protestants calvinistes par les catholiques.
 
Jongleur : Ménestrel nomade qui récitait ou chantait des vers en s'accompagnant d'un instrument.
Juge-mage : Juge ordinaire, chargé de tenir les assises tous les trois mois. Il effectue aussi des enquêtes pour le compte du Dauphin et de son conseil.
Juré : Bourgeois à l'origine  qui a prêté serment avec d'autres et promis d'observer la paix et les accords conclus entre eux.
 
Laïc : Tout individu qui fait partie du peuple des fidèles et n'est pas clerc.
Légat : Envoyé extraordinaire du pape, à titre provisoire ou permanent.
Leude : Homme de haut rang, aristocrate barbare qui sert le roi et lui est lié par serment. Possède d'importants biens fonciers ou autres.
Lide : Descendant de demi-libres barbares ou d'affranchis.
Logicien : Maître des arts qui, à propos de la dialectique, pratique la logique, art de raisonner.
Lombard : Italien domicilié en France et y faisant commerce de l'argent; usurier.
 
Maire : Membre d'une communauté rurale qu'il dirige au nom du propriétaire ou de l'intendant.
Maire du Palais : A l'origine, responsable de la maison du roi, chargé d'approvisionner la table royale et de superviser l'administration des domaines royaux
Manant : Paysan, vilain ou habitant d'un village.
 
Nobilis  : Grand d'un royaume ou d'une province, un homme éminent, un notable.
Noblesse : Classe dominante  réunissant deux conditions: d'abord la possession d'un statut juridique propre, qui confirme et matérialise la supériorité à quoi elle prétend; en second lieu, que ce statut se perpétue par le sang-sauf, toutefois, à admettre, en faveur de quelques familles nouvelles, la possibilité de s'en ouvrir l'accès, mais en nombre restreint et selon des normes régulièrement établies. 
Notaire : Scribe de chancellerie.
 
Officier : Détenteur d'un office, au sens de fonction relativement précise, stable et spécialisée, ayant souvent un certain caractère public.
 
Palatin : Se dit d'un homme lié au palais d'un prince ou d'un roi.
Palefrenier : Esclave ou valet qui nourrit et panse les chevaux.
Panetier : Officier, initialement chargé de la garde du pain, servant au sein de la  maison du roi ou d'un prince.
Péager : Fonctionnaire local qui perçoit les péages.
Philosophe : Celui qui réfléchit sur les causes et les principes fondamentaux. Durant le Haut Moyen Age, le mot ne désigne plus que quelqu'un de savant.
Podestat : Magistrat au mandat de courte durée (6 mois à 2 ans) mais auquel les pouvoirs exécutifs et judiciaires assurent la prééminence au sein de la cité.
Préfet : Haut fonctionnaire "mis à la tête" d'un ensemble de territoires plus important qu'un comté ordinaire (Bavière, Marche de Bretagne, etc.) à l'époque carolingienne.
Prévôt : Officier public ayant des fonctions judiciaires ou policières; agent domanial; chanoine administrant la mense capitulaire, parfois chef d'un chapitre de chanoines; dans certains monastères, moine occupant la deuxième place, après l'abbé.
Prince : fils de souverain ou membre d'une famille royale.
Procureur : Représentant du roi en justice; puis représentant de quiconque a obtenu du roi (en payant une taxe) l'autorisation de plaider par procureur.
Prophétesse : Celui ou celle qui parle pour. Durant le Haut Moyen Age, le prophète ou la prophétesse est considéré, à tort, comme celui ou celle qui annonce l'avenir.
Puîné : Un enfant né après un de ses frères ou une de ses sœurs.
 
Régisseur : Serviteur d'un grand propriétaire désigné pour gérer un grand domaine. Possède l'autorité sur les esclaves et les colons de ce domaine
[url=http://medieval.lacorreze.com/tableaux/roi.htm]Roi : Homme qui, en vertu le plus souvent, de l'hérédité, exerce, d'ordinaire à vie, le pouvoir souverain dans une monarchie.
 
Saltimbanque :  Personne qui fait des tours d'adresse, des acrobaties sur les places publiques, dans les foires.
Seigneur : Individu disposant d'une autorité considérable sur des dépendants et des terres.
Sénéchal : Officier royal de justice à la tête d'une Sénéchaussée.
Serf : Paysan non-libre, attaché à la terre et au seigneur qui le vendre.
Sergent : Personnage chargé d'accomplir des tâches généralement subalternes, aidant le maire, le doyen ou l'intendant dans un domaine.
Sommelier : Officier chargé d'organiser le transport des coffres d'un seigneur sur des sommiers ou chevaux de somme. Le terme désigna également l'officier de cour mettant le couvert et préparant les vins.
Suzerain : Seigneur du seigneur, ce terme désigne par excellence la personne qui se trouve au sommet d’une pyramide hiérarchique: l’empereur, le roi, dans la société féodale, sont des suzerains.
 
Tabellion : Officier public faisant fonction de notaire dans les juridictions subalternes
Télonaire : Fonctionnaire percevant le tonlieu
Tenancier : Possesseur (mais non propriétaire) d'une tenure.
Troubadour : Poète lyrique des 12e et 13e siècles composant dans une des langues d'oc des œuvres de formes diverses (chanson etc.) destinées à être chantées.
Trouvère : Poète lyrique de langue d'oïl aux 12e et 13e siècle.
Truste : Garde privée du roi mérovingien, composée de ses antrustions, ils lui prêtent serment de fidélité. Les nobles possèdent aussi une suite armée.
 
Vassal : En rendant hommage à un seigneur, le vassal se reconnaît comme l'homme de celui-ci qui devient son suzerain. Il lui doit dès lors fidélité, conseil, aide financière et militaire, en échange d'une protection.
Vassus : Désigne un jeune homme dépendant, un esclave, puis l'homme libre, l'homme d'armes qui s'est recommandé.
Vicomte : Suppléant du comte, puis seigneur possédant la terre sur laquelle s'exerçait cette charge de suppléant.
 
avatar
galf
ecuyer
ecuyer

Masculin
Nombre de messages : 87
Age : 30
Localisation : Souclin
Date d'inscription : 29/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum